Les punaises de lit, d’ou viennent-elles, où vont-elles ?

Les punaises de lit

 

La punaise de lit, appelée Cimex Lectularius a commencé comme un parasite de chauve-souris il y a plusieurs millénaires. Lorsque l’homme, en cherche d’abris s’est installé dans des caves, la Cimex Lectularius a trouvé que l’être humain, qui résidait sur le sol des caves et était constant dans ses habitudes, était une proie plus facile que la chauve-souris.  L’homme de cet époque bougeait encore beaucoup, donc en prenant ses clics et ses clacs a aussi réussi à prendre avec, ses punaises. Les infestations de cette ère n’étaient encore pas très rependues ; la punaise de lit a vraiment commencé à faire sentir ses nuisances lorsque les villes et villages ont fait leur apparition. De nos jours, la Cimex Lectularius des chauves-souris a évoluée différemment que celle que nous appelons aujourd’hui la punaise de lit.

DDT

DDT

Entre le 11ème et le 14ème siècle, la punaise de lit s’est lentement propagée grâce au commerce et aux déplacements entre l’Europe, l’Asie et les Amériques. L’Europe, l’Allemagne et l’Angleterre étaient toutes trois touchées par le fléau. Les rois de France en avaient aussi dans leurs lits, et même Louis XIV faisait dormir une personne dans ses draps avant d’aller se coucher, pour éviter de se faire piquer. Les infestations comme nous les connaissons aujourd’hui n’ont que commencées au 19ème siècle avec l’émergence du chauffage et du transport aérien. Avant l’apparition des intérieurs chauffés, les punaises de lit ne survivaient pas les hivers rudes et les températures très basses. Ce fonctionnement faisait donc office de contrôle des populations de punaise de lit. Après l’apparition de cette manière de vivre, qui a donc vraiment changée le confort de l’homme a en même  temps facilité le confort de la petite bête. Au 20ème siècle, l’apparition de la DDT puis son interdiction à créer un flux décroissant puis fortement croissant de la punaise de lit dans le monde. La DDT, produit chimique hyper efficace contre la punaise de lit était tout aussi efficace contre l’homme, et tout autre insecte ou animal vivant, ce qui lui a valu d’être officiellement interdite dans la plus part des pays. (http://www.nature.com/ncomms/2016/160202/ncomms10164/full/ncomms10164.html#ref1)

En France nous n’avons pas vu une très grosse croissance de cet insecte aux piqures nocturnes jusque la coupe du monde de football en 1998, qui était un évènement très important, avec un changement de flux de population impressionnant. En 1998, le tourisme et déplacement des Français ont augmentés de 1,3% avec un duré de séjours prolongé à 2,6% de nuitées de plus par rapport a 1997. Les régions les plus visitées depuis 1998 restent Provence-Alpes, Cotes d’Azure et le Languedoc Roussillon mais aussi les fréquentations touristiques de l’Auvergne, La Franche-Comté, Le Nord-Pas-de-Calais et la Basse-Normandie ont fortement augmentées. punaises de lit ParisNous pouvons donc en déduire que depuis 1998, ces régions de France peuvent êtres très touchées par la punaise de lit. La coupe du monde de football de 1998 n’a pas que vu l’augmentation des déplacements en France par les français, mais aussi une forte hausse du tourisme étranger. 70 millions de touristes étaient estimes pour cette année la avec comme pays clients, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Irlande, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, et enfin l’Italie.  Pendant la coupe du monde, la France a vu une croissance de plus de 2 millions de visiteurs qui s’ajoutaient au 14 millions habituels pour cette époque. Les hôtels ont vu une forte hausse de leur clientèle étrangère, qui de cause a effet, a créé une forte chance de contamination de punaise de lit. (http://www.senat.fr/rap/a99-09116/a99-091163.html)

Plus de 20 ans après les premiers gros problèmes mondiaux, le vampire domestique commence enfin à être mieux compris. Des chercheurs scientifiques aux États-Unis ont réussi à isoler et étudier le génome de la Cimex Lectularius. Une des grandes découvertes que ces scientifiques ont fait est le changement dramatique du génome de la punaise de lit après avoir ingéré sa première grande quantité de matière d’origine étrangère (le sang humain).  Ce changement est donc le plus bouleversant que la punaise de lit va subir et il se trouve entre le premier et le second stade de nymphe. Ce changement est même plus important pour la punaise que le dernier qu’elle va subir, qui est son changement sexué.  Les chercheurs ont de plus découvert une des nombreuses raisons pour laquelle la punaise de lit a une forte résistance aux insecticides ; celle-ci est basée sur son métabolisme avancé de détoxification.

 

http://www.nature.com/ncomms/2016/160202/ncomms10164/full/ncomms10164.html#ref1

http://www.nature.com/ncomms/2016/160202/ncomms10164/full/ncomms10164.html#ref1

Grâce aux études faites sur la punaise de lit, la découverte et la compréhension du génome de la Cimex Lectularius, les chercheurs  anticipent dans les dix prochaines années de trouver un moyen efficace et radical contre la punaise de lit. Cela-dit, en attendant, Dogscan conseille vivement de bien s’informer sur les techniques les plus efficaces contre ces nuisibles. N’hésitez surtout pas a nous contacter si vous avez des questions ou avez besoin de conseil !

cropped-logo-dogscan.png