DogScan publie régulièrement quelques témoignages de victimes de punaises de lit pour que ceux qui en sont victimes se sentent moins seuls dans cette mésaventure. Voici les derniers mails reçu ce mois-ci qui étaient assez complet pour que je les mette ici! Les noms de villes et des gens ont été changé pour respecter l’anonymat des victimes. Merci à ces gens pour leur récit qui aidera surement d’autres victimes, et bon courage à eux pour surmonter cette épreuve.

Témoignage de Sylvie des Yvelines

punaises de lit folieJ’ai depuis le mois de juin/ juillet 2015 (moment ou les piqures ont commencé) problème de punaises. J’habite en région parisienne dans les Yvelines dans un petit appartement de 50m2 (f2). Le problème à commencer dans le salon au niveau du lit (car mon compagnon et moi dormons dans le salon). Au départ j’ai cru à des piqûres de moustiques comme beaucoup je pense…. j’ai alors compris que c’était des punaises fin août début septembre. A la rentrée (debut septembre) j’ai alors entrepris une désinsectisation par la vapeur (j’ai loué un cimex eradicator) dans mon salon, j’ai jeté le lit, le matelas, la couette et le canapé. Le nid des punaises étaient visiblement dans le lit et le sommier. RAS au niveau du matelas mais je l’ai jeté par précaution, j’ai passé tout ce que j’ai jeté au cimex eradicator. J’ai passé draps et tout ce qui pouvait passer à la machine à  laver à 60°. Ce qui ne passait pas à  la machine je l’ai laissé 3 jours au congélateur. Jusqu’à présent, mon compagnon et moi étions les seuls à être piqué, mon fils lui, couchant dans la chambre n’avait aucune piqure.

Ensuite plus rien pendant plusieurs semaines. Mon fils a commencé à avoir des piqûres aux alentours des vacances de la Toussaint (je ne suis plus très sûre oct/nov). Nous avons donc jeté le lit (nid de punaises dans le bois du lit) et le matelas, passé tous les draps à 60°, nous avons enduit toute les plinthes de la chambre (même derrière certains meuble)et au bas de chaque meuble d’un gel anti rampant contre les punaises, chose que nous avions fait auparavant dans le salon au mois de septembre.

menage punaises

Ensuite plus rien pendant plusieurs semaines, mon fils a eu de nouveau des piqûres au mois de décembre ; nous avons retraité cette fois avec un insecticide acheté dans le commerce, nettoyer puis enduit de nouveau chaque plinthe de la chambre. Mon fil n’a plus eu de piqures jusqu’à aujourd’hui.

Voilà en gros ce que nous avons vécu depuis le début, en sachant que depuis tout ça  je n’ai pas racheté de lit, ni de canapé. Nous dormons sur des matelas gonflable.

Je suppose que beaucoup de personnes vont se reconnaître dans ce témoignage, car dans son traitement cette dame à commis quelques erreurs « classiques » que de nombreuses victimes de punaises de lit font. La première était de ne traiter qu’une seule partie de l’appartement. En effet quand on a une petite surface inférieure à 50m2, il vaut mieux tout traiter directement sinon on va faire fuir les punaises de lit de l’autre côté de l’appartement!

Ensuite, les produits achetés dans le commerce ne marchent malheureusement pas assez bien pour avoir un résultat fiable, et vous vous retrouvez de nouveau à faire fuir les punaises de lit de l’autre côté de l’appartement…

De plus, inutile de tout jeter dans son logement, comme vous pouvez le constater cela ne résout pas le problème et fait monter la facture car vous devez ensuite tout racheter!

Ne vous inquietez pas pour cette personne, elle a globalement eu de bons reflexes en passant la vapeur et en lavant tout son linge, il ne lui reste pas grand chose à faire pour venir à bout de son problème!

Louis, Paris

punaises de lit Paris
J’ ai trouvé une punaise de lit chez moi cette nuit après m’être fait piquer (Cf photo ci-joint). J’habite une surface de 50 m2 (2 chambres). J’ai emménagé au mois de décembre dans cet appartement à Paris en colocation.

Auparavant, j’habitais dans un studio à Saint-Denis dans lequel j’avais déjà été confronté au problème. J’habitais dans une résidence étudiante et mon voisin qui ne connaissait pas les punaises de lit les a laissé s’installer chez lui pendant plusieurs mois. Du coup, j’en ai eu chez moi mais dès que j’en ai eu connaissance j’ai contacté le gardien afin qu’il fasse intervenir un désinsectiseur. Mais en attendant sa venue, j’ai loué un cimex eradicator tellement ca me perturbait.

Le désinsectiseur est ensuite intervenu à 2 reprises dans mon appartement et ensuite après avoir toqué chez le voisin et découvert qu’il en avait des masses, il est donc intervenu chez le voisin. (la source du problème n’a donc pas été traité en premier !)

Depuis que j’avais découvert que j’avais des punaises de lit, j’étais allée me réfugier chez mon ami. Je suis retournée une fois tard dans la nuit au studio mais en rentrant j’en avais découvert une sur le mur. Quelle angoisse ! C’est à partir de ce moment que j’ai décidé de déménager. J’ai donc relouer un cimex eradicator avant d’emballer mes vêtements et un mois plus tard j’emménageait dans le nouvel appartement. Cela fait donc 2 mois que je vis dans cette appartement sans m’être fait piquer sauf cette nuit.

Je n’arrêtais pas de me gratter cette nuit (réveil à 5h du matin) J’ai tout de suite compris ce qui se passait. Je suis allée regarder dans le miroir les endroits ou je me grattais (des boursoufflures sur le genou, derrière le bras). J’ai ensuite inspecté le lit et en soulevant l’oreiller, j’ai trouvé une punaise. J’ai également fouillé le reste de la chambre et je suis tombée dans un des tiroirs de l’armoire sur une mue de punaise. (Ce qui est étrange puisque je pensais qu’elles muaient quand elles se nourrissaient).

Voilà vous savez tout et j’ai vraiment besoin de votre aide. Je me sens impuissant face à ce problème. J’ai mis du temps à retrouver des nuits paisibles mais la si ca recommence je ne sais vraiment plus quoi faire.

C’est pour cela que j’ai pensé à vous écrire afin d’effectuer une détection au plus vite avec un chien et savoir ou les punaises se trouvent exactement.

Louis n’a pas de chance, les punaises de lit le poursuivent littéralement malgrés toutes les précautions qu’il prend. Dans ce témoignage on voit bien que parfois la problématique est plus importante que ce que l’on pense. Quand des voisins sont touchés, cela complique tout. Il faut coordonner les traitements et faire en sorte que tout le monde participe.

Serge de Bruxelles

Habitant à Bruxelles, je suis revenu il y a maintenant 2 semaines d’un voyage à Barcelone où j’ai séjourné en chambre d’hôtes. Je n’ai pas senti de piqûres à ce moment mais dès mon retour j’en ai subi quelques unes. Pensant à des moustiques ou autres j’ai laissé un peu traîner. Un professionnel est intervenu hier cependant, il s’agissait d’une petite infestation (pas d’oeufs, quelques punaises) qui devrait donc être pleinement traitée.

Cependant, psychologiquement (et pourtant le traitement a été très rapide) ceci a été très difficile, j’ai parfois l’impression d’être fou (sont-elles là?) ou paranoïaque (difficile d’expliquer à des proches ce que c’est… grosse sensation d’isolement). Je suis de plus étudiant en Master 2 (en Droit) et cette période est habituellement la période de révision, autant dire qu’actuellement il m’est quasi-impossible de me concentrer vraiment…

Une urgence ? Nous sommes là !

Ce matin je me suis réveillé et j’ai inspecté tout le matelas, le sommier, et le dessous et je n’ai rien trouvé. Cependant je sais que cela ne signifie pas grand chose (puisque je n’avais pas trouvé de punaises lors de la première infestation, seulement des taches de sang etc).

De plus, les piqûres mettant chez moi un peu de temps à se déclarer (et longtemps à disparaître) il m’est très dur de savoir si je me fais piquer la nuit même…

Je serais très rassuré d’avoir la confirmation par vos services que l’infestation est bel et bien terminée. Ou si des punaises subsistent de savoir où elles se trouvent.

Serge a eu de la chance il a pris le problème très tôt, mais on voit bien que psychologiquement, même une petite infestation est très difficile à vivre. Et c’est pareil pour tout le monde! Alors si vous vous sentez seuls ou isolés, sachez que toutes les victimes de punaises de lit ressentent la même chose: vous n’êtes pas fou!!